DISPOSITIFS & FINANCEMENTS

 


 

Pour tous vos projets de formation, demandez nos tarifs et nos conditions générales de vente auprès de notre secrétariat - 04 93 63 78 32 - contact@jmb-formation.com.

 

Vos droits à la formation !

Tout au long de votre vie active jusqu’à votre départ à la retraite, vous cumulez des droits formation comptabilisés en € pour une activité professionnelle et en heures pour activité d’agent public. Ces droits sont uniquement réservés à la formation professionnelle. Vous ne pouvez donc ni les céder, ni les transférer sur votre compte en banque. Ceux-ci restent toujours disponibles dans votre compte, même en cas de changement d’employeur ou de statut.

Si vous étiez salarié avant le 31 décembre 2014, vous possédez peut-être encore des heures DIF que vous pouvez utiliser pour effectuer une formation. Vous devez pour cela reporter votre solde d’heures DIF arrondi au supérieur avant le 31/12/2020 directement en ligne.

Vous devez également télécharger votre justificatif :

  • Une attestation de droits au Droit Individuel à la Formation ;
  • Votre fiche de paie/bulletin de salaire de décembre 2014 ou de janvier 2015 ;
  • Votre dernier certificat de travail (en cas de rupture de contrat de travail après 2009 et si vous n’avez pas repris d’activité depuis).

 

La « Pro-A », nouveau visage de la « période de professionnalisation » ?

Depuis le 1er janvier 2019, la période de professionnalisation a laissé place à un nouveau dispositif de reconversion ou promotion par alternance. La Pro-A remplace la période de professionnalisation et est réservée à des formations qualifiantes visant des diplômes ou titres à finalité professionnelle pour un niveau de qualification inférieur ou égal au Bac+2 (niveau 5 de la nomenclature européenne).

 

La « Pro-A » ne sera pas la période de professionnalisation

Car il s’agit de créer un nouveau dispositif de reconversion ou de promotion à destination des salariés en CDI ou en contrat d'insertion (CUI). La Pro-A leur donnera ainsi la possibilité de se reconvertir pendant le temps de travail. Elle fera l’objet d’un avenant au contrat de travail précisant « la durée et l’objet de la reconversion ou de la promotion par alternance », l'avenant devant être déposé auprès de l’OPCO. La mesure concerne en priorité les travailleurs les moins qualifiés du secteur privé et devrait leur permettre de monter en compétences pour changer de métier ou évoluer en interne tout en conservant le salaire existant. Les salariés pourront suivre ces formations en vue de d'obtenir :

  • un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au RNCP ;
  • un certificat de qualification professionnelle (CQP) ;
  • une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche ;

Enfin, l’employeur désigne parmi les salariés de l’entreprise un tuteur chargé d’accompagner chaque bénéficiaire. La durée de la Pro-A est de 6 à 12 mois (24 mois dans certaines conditions).

 

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE

Le contrat d'apprentissage s'adresse aux jeunes de 16 à 26 ans à la recherche d'une formation en alternance. Il est signé entre l'entreprise, l'apprenti(e) et son représentant légal pour une période couvrant la durée de la formation correspondant au diplôme visé (ex: 2 ans pour un CAP ou un BEP)

Plus d'information sur le site du CEFAA

 

LA PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE À L'EMPLOI INDIVIDUELLE – POEI SE FORMER POUR OBTENIR UN EMPLOI

La POEI est un dispositif de formation original proposé par Pôle emploi car il permet à un chercheur d’emploi de se former en vue d’acquérir les compétences indispensables au poste qu’il souhaite obtenir.

Quel est l’objectif ?

Avec la préparation opérationnelle à l'emploi individuelle, vous bénéficiez d'une formation nécessaire à l'acquisition des compétences requises pour occuper un emploi correspondant à une offre déposée auprès de Pôle emploi. La formation est dispensée avant votre arrivée dans l’entreprise.

La POEI est particulièrement adapté aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration car ces derniers requièrent bien souvent des compétences spécifiques.

Qui est concerné ?

Les chercheurs d’emploi inscrits à Pôle emploi.